Leader France

Liste des projets

Filtrer les projets

Région

Type de structure

Thème

Adhérent de LEADER France

Villa Gregam – Création d’un centre culturel éphémère

La Villa Gregam, Rue du Géneral De Gaulle, Grand-Champ, France

Voir le projet

Guingette sur la plage

Mesnil-Saint-Père, France

Voir le projet

Visite de l’abbatiale en réalité augmentée

La Noue de Sienne, Saint-Sever-Calvados, France

Voir le projet

Guide pour porteur de projet en circuits-courts

Place de la libération, les mureaux

Voir le projet

Rencontres vertes en Thiérache

02260 La Capelle, France

Voir le projet

Aménagement d’un gîte sur le thème des années 70 à Mondrepuis

76 Rue Neuve, 02500 Mondrepuis, France

Voir le projet

Proxim’kids

Trouville-sur-Mer, France

Voir le projet

BA13 Coworking & Fab.lab – Premier tiers-lieu numérique du Bassin

Belin-Béliet, France

Voir le projet

Connect’ences- La plateforme du temps partagé

Belin-Béliet, France

Voir le projet

Festival Hurlu Belles Rues

Cambremer, France

Voir le projet

Etude de définition d’un guichet unique de l’information Mobilité à l’échelle du Pays Bassin d’Arcachon- Val de l’Eyre

33830 Belin-Béliet, France

Voir le projet

Culturama

Pont-l'Évêque, France

Voir le projet

L’Atelier – Un espace de coworking doublé d’une pépinière d’entreprises

3 Rue Alain Peronnau, 33830 Belin-Béliet, France

Voir le projet

Vélomalin® – Un vélo entièrement refabriqué par INSERCYCLES BASSIN D’ARCACHON VAL DE L’EYRE

33830 Belin-Béliet, France

Voir le projet

Construction d’une école de mer

Port Camargue, Le Grau-du-Roi, France

Voir le projet

Création d’une micro brasserie Bio : « Le petit Caboulot »

La Brasserie du Petit Caboulot 25 chemin des cigales, 34400 Entre-Vignes

Voir le projet

Festival LaBel Valette

Pressigny-les-Pins, France

Voir le projet

Accompagnement à l’équipement numérique dans les écoles

Maison du Parc, D254, 63880 Saint-Gervais-Sous-Meymont, France

Voir le projet

« Déclic’Service Public » – Accompagnement à la maîtrise de l’outil numérique dans les démarches administratives (Pays d’Arles)

4 Avenue Victor Hugo, 13200 Arles, France

Voir le projet

Véhicule partagé villerouge-Termenès

Mairie de Villerouge-Termenes 11300 Villerouge-Termenes

Voir le projet

Villa Gregam – Création d’un centre culturel éphémère
25 septembre 2020

La "Villa Gregam", le centre culturel éphémère de Grand-Champ sera un lieu ouvert à tous. Destiné à découvrir, à s'initier et à se perfectionner à des pratiques artistiques et culturelles diverses, ce lieu permettra avant tout de créer du lien social et de s'approprier l'espace public. Le projet vise à animer le cœur de bourg de la commune de Grand Champ, en mettant en œuvre un concept original et dynamique. Le site dispose d'un vaste espace extérieur de 3.000m² environ, réparti en deux parcelles. Un espace incubateur de projets artistiques, ouvert sur l'extérieur et permettant de tisser de nouvelles formes de liens entre artistes et habitants. Des réunions seront organisées régulièrement (une par mois pour commencer) afin de veiller collectivement à la bonne évolution du projet, envisager de nouvelles perspectives en terme d'organisation ou de fonctionnement. Les espaces extérieurs du centre culturel (jardins) seront accessibles à tout moment depuis la rue principale de la commune. Les usagers pourront s'y promener, s'y détendre, s'y arrêter (mobilier en bois : tables, bancs, transats...), découvrir des installations artistiques, s'exprimer (murs libres), s'abriter sous le grand hangar qui accueillera des expositions... Ce jardin doit devenir un lieu de rencontre intergénérationnel où habitants et artistes se côtoieront. Dans le second jardin (qui communique directement avec le premier) un cinéma de plein air sera installé pour permettre aux habitants de profiter régulièrement de projections variées. Concernant les bâtiments, 3 endroits seront réhabilités : - Au N°7, un atelier partagé pourra accueillir les artistes à la recherche d'un local pour pratiquer leur art. 6 ateliers seront délimités, à la disposition de tous (sur réservation) et équipés pour toutes sortes de pratiques (la sculpture, la peinture,...). Les artistes pourront réaliser leur travail dans les meilleures conditions et pourront également dispenser des ateliers de perfectionnement ou d'initiation aux habitants. - Au N°13, un studio d'enregistrement et de production musicale sera installé pour permettre aux musiciens du territoire de venir s'entraîner et même enregistrer. Des ateliers de MAO (musique assistée par ordinateur), d'écriture, des cours de chants seront dispensés pour permettre à tous de découvrir les dessous de la musique. Un projet de web-radio est même en train de germer. - L'accueil se fera dans le bâtiment situé au N°9. On y retrouvera un bureau d'accueil et des ordinateurs en libre service (espace de coworking) pour les graphistes notamment. Ce lieu s'adresse à tous, les jeunes comme les seniors, les artistes comme les non artistes, les professionnels comme les débutants. Il a pour vocation de créer du lien social, de faciliter l'accès à la culture à un plus grand nombre et de soutenir les pratiques artistiques du territoire. La municipalité de Grand-Champ met à disposition des associations culturelles du territoire des bâtiments leur permettant de pratiquer leurs activités dans les meilleures conditions.

Festival Hurlu Belles Rues
22 septembre 2020

Ce festival souhaite proposer une animation qui n’existe pas encore sur le territoire du Pays d’Auge, à savoir un Festival des Arts de la Rue original et accessible à tous (familles, habitants, touristes). Les propositions insolites et joyeuses égaieront les rues de Cambremer durant un weekend estival coloré : numéros circassiens, théâtraux, musicaux côtoieront les déambulations et ateliers jeux avec un fil rouge de sensibilisation au recyclage. Ballet de rue désopilant, clown contorsionniste, cascades à couper le souffle, théâtre de rue, karaoké vivant, les spectacles seront adaptés à tous les yeux avec différents niveaux de lecture possible. Le village sera pour deux jours transformé en une ruche artistique bourdonnante : convivialité, joie et partage sont les maîtres mots de cette programmation. D’autre part, dans le même esprit, des personnages/totems sont fabriqués depuis le printemps par les habitants, les structures « jeunesse » (centres de loisirs, IME, ACSEA, écoles) à partir de matériaux de récupération. Ces créations seront exposées dans les structures culturelles de la Région et serviront d’ambassadeurs du Festival. Par la suite elles seront présentes dans le village lors de la manifestation pour égayer les rues et être admirés par les festivaliers. Il s’agit au travers de cette démarche de réfléchir à une communication créative et différente qui implique les habitants, l’objectif étant d’interpeller différemment le public, et de permettre ainsi de diffuser moins de papiers. Plusieurs partenaires, telle que la ressourcerie, se sont joints à cette démarche qui est enthousiasmante.

Culturama
21 septembre 2020

Depuis 2013, le festival Culturama de la communauté de communes Terre d’Auge réunit une quarantaine d’actions culturelles autour d’une thématique commune sur une durée de 3 à 4 mois. Les structures et les services se retrouvent pour proposer des manifestations (spectacles, animations, concerts, expositions et projections) qui aboutissent à une programmation culturelle. Ces actions sont menées par les services culturels intercommunaux Terre d’Auge et des structures partenaires (structures éducatives, associatives, culturelles et sociales, des communes et les habitants du territoire). La communauté de communes Terre d’Auge a plusieurs rôles au sein du festival : - Création de plusieurs projets culturels fédérateurs - Prise en charge de toute la communication du projet - Coordination des structures partenaires proposant leur(s) projet(s) culturel(s) au sein de la programmation - Soutien financier et logistique aux projets des partenaires. Les objectifs de la communauté de communes Terre d’Auge sont d’impliquer les partenaires du territoire sur des projets communs, de dynamiser l’offre culturelle en milieu rural, d’offrir des manifestations professionnelles en engageant des artistes qui travaillent en proximité avec les habitants du territoire, et, également de mettre à disposition des équipements culturels. Voulant valoriser et soutenir les actions culturelles sur le territoire, la prise en charge de la communication par Terre d’Auge est un soutien fort et est le premier partenariat proposé à tous les partenaires avec la communauté de communes.

L’Atelier – Un espace de coworking doublé d’une pépinière d’entreprises
21 septembre 2020

En 2014, la Communauté de Communes du Val de l’Eyre a racheté et réhabilité une ancienne friche industrielle de la zone d’activités Sylva 21, située à Belin-Beliet à proximité de l’échangeur A63, qui s’étend sur 3200 m² pour y construire l’Atelier. L’Atelier comprend d’une part, un hôtel d’entreprises organisé autour d’une vingtaine d’ateliers et bureaux et d’autres parts, un espace de coworking, le second sur le territoire, objet du financement Leader sollicité. Il permet d’accueillir jusqu’à 36 entreprises, grâce aux différents espaces disponibles : ateliers, bureaux, salle de réunion à des tarifs accessibles et souples (8€ la demi-journée et 250€ le mois). Un tarif préférentiel de 99€ mensuel est appliqué aux entreprises se trouvant dans leur première année de création. L’espace est, par ailleurs, ouvert 24h/24h. L’espace de coworking, d’une superficie de 469 m², est constitué de 11 bureaux indépendants de 15 à 30 m², d’une salle de réunion, de petits box de stockage et d’une cuisine avec un espace de détente, permettant aux entreprises de se rencontrer et d’échanger lors de temps informels. La cible de ce projet sont les établissements du secteur tertiaire du Pays Bassin d’Arcachon-Val de l’Eyre et à tous types de travailleurs issus de tous secteurs d’activités.

Construction d’une école de mer
21 septembre 2020

C'est le cabinet d'architectes nimois Crégut-Duport qui a signé la réalisation de l'édifice en béton de 3000 m2. Conformément aux préoccupations actuelles, son emprunte environnementale est limitée en matière de consommation énergétique. Le dispositif LEADER finance les dépenses relatives à l’accueil qualitatif des personnes en situation de handicap. En chiffre : - 49 chambres d'internat : 120 lits stagiaires et 20 lits moniteurs - 1 logement T2 et 1 logement T3 - Capacité du restaurant : 200 convives - 60 personnes employées - 1 500 scolaires/ an - 250 stagiaires au total chaque jour La gestion déléguée de l’établissement a été confiée pour 15 ans à un organisme spécialisé l'UCPA (Union des centres sportifs de plein air). Elle accueille des enfants, des ados et des adultes tout au long de l'année pour des stages : catamaran, voile, kitesurf, planche à voile, foil, aviron, kayak,... Une trentaine de moniteurs et d'animateurs BAFA assurent l'encadrement. Les nouveaux locaux permettent à l'école de fonctionner toute l'année (ouverte de mars à novembre auparavant). Port Camargue est labelisé Tourisme et handicap. Ainsi, le bâtiment de l’école est particulièrement accueillant pour les personnes à mobilité réduite. Outre le respect des obligations réglementaires, le projet a été conçu selon plusieurs critères : - un hébergement adapté aux différents publics, - la non-discrimination des espaces accessibles, - une offre de prestations handisport, - l'accessibilité du yacht-club mitoyen. Public cible : - Habitants - Enfants, ados et adultes pratiquant les sports nautiques - Touristes

Création d’une micro brasserie Bio : « Le petit Caboulot »
21 septembre 2020

Le petit Caboulot propose une bière artisanale, locale et à base de produits issus de l’agriculture biologique, fabriquée dans le respect de l’environnement et destinée à alimenter le marché en circuit-court. Un partenariat local avec une association travaillant sur les plantes aromatiques est mis en place. Eric Thérond est par ailleurs apiculteur amateur. Ces deux éléments permettent d’élaborer des recettes originales. Les matières premières sont issues de producteurs locaux, d’Ardèche et des Cévennes. Le petit caboulot représente pour l'instant un emploi pérenne et un second à venir. La vente se fait surtout à la brasserie, mais également en magasins bio, dans les épiceries fines et bars de villages et lors des évènements sur le territoire. La microbrasserie propose des visites de l’atelier et des dégustations aux visiteurs attirés initialement par le pôle Viavino situé à quelques centaines de mètres. La commune investit pour améliorer l'attractivité de son bourg-centre. La brasserie s'est implantée au cœur du village dans sa zone commerçante en cours de réaménagement. Elle s'installe en bordure de chemins de randonnée dans l'ancien foyer rural entièrement rénové. De gros travaux ont été nécessaires pour isoler le bâtiment et pour créer une plateforme permettant de travailler en gravitation. Une zone de logistique a été aménagée, puis un espace de dégustation et de vente directe de produits locaux.

« Déclic’Service Public » – Accompagnement à la maîtrise de l’outil numérique dans les démarches administratives (Pays d’Arles)
2 septembre 2020

Basé sur le constat de la dématérialisation croissante dans les relations entre administrations et administrés, le projet propose d’améliorer, pour des publics ciblés, l’accès à des services de proximité. Il s’agit d’accompagner - dans le cadre d’un partenariat avec des structures de proximité implantées sur le Pays d’Arles – toutes les personnes qui le souhaitent dans leurs démarches administratives en ligne, en favorisant le développement de l’usage autonome de l’outil numérique et en renforçant la solidarité entre les personnes. Avec « Déclic’ Service Public », le porteur de projet propose une méthodologie et des actions visant à rendre le numérique accessible aux usagers éprouvant des difficultés face à la dématérialisation des services publics en favorisant leur usage autonome de l’outil numérique. Actuellement en cours de réalisation, le projet suit les étapes suivantes : - Une phase d’information, qui consiste en un travail de coordination avec les partenaires locaux et des actions d’information auprès des usagers potentiels ; - Une phase de mise en œuvre incluant la mise en place d’outils de suivi des publics et l’amorçage de la mission de médiation numérique auprès des publics ; - Une phase d’accueil public en continu comprenant le primo-accueil et un accueil individuel in situ (dans les locaux de la structure d’accueil) ; - Une phase d’accompagnement en continu au sein des espaces partenaires ouverts (planning élaboré pour chaque lieu d’accueil, organisation des entrées et des sorties permanentes, en maintenant l’espace accessible en permanence sur les horaires déterminés)

Véhicule partagé villerouge-Termenès
2 septembre 2020

La commune de Villerouge-Termenès et ses habitants ont alors opté pour un service innovant de mobilité : une voiture électrique partagée. Une borne de recharge électrique pouvant accueillir deux véhicules a alors été installée sur le parking de la cave coopérative et est alimentée par une ombrière photovoltaïque, opération réalisée par la commune. Les habitants peuvent alors réserver et louer la voiture pour des déplacements de courte durée, dans un rayon de 40 à 80 km (approvisionnement en denrées alimentaires, accès aux magasins, marchés, soins spécialisés, examens en milieu hospitalier...). Afin d’exploiter les plages restées vacantes le cas échéant durant la période touristique, une mise à disposition du véhicule pourra être proposée aux visiteurs à un tarif d’équilibre (par exemple boucle de 50 km permettant de découvrir deux autres sites pôles Pays Cathare proches : Termes et Lagrasse). De nombreux autres sites remarquables avec lesquels un partenariat pourrait se nouer autour d’une mobilité propre et silencieuse se trouvent dans le périmètre du Syndicat Mixte de Préfiguration du Parc Naturel Régional Corbières Fenouillèdes. Localisés à l’intérieur d’un rayon de 25 à 60 km autour de Villerouge Termenès (châteaux d’Aguilar, d’Arques, de Quéribus, de Peyrepertuse, de Puilaurens, abbaye de Fontfroide, gorges de Galamus…), leur éloignement est largement compatible avec l’autonomie procurée par la batterie du véhicule électrique. Un maillage avec le vivier de gîtes ruraux, de producteurs locaux (vin, fromages, miel, champignons, pisciculture…) et d’artisans d’art (potiers, peintres, sculpteurs, tourneurs sur bois…) pourraient être associé à ces parcours au travers de propositions de trajets préprogrammés sur le GPS du véhicule et/ou par les tablettes, smartphones et autres équipements connectés. Public cible : - Habitants - Touristes