Filtrer les projets

Mobilité partagée en Pays de Langres : des moyens alternatifs pour des déplacements quotidiens !

Square Olivier Lahalle, 52200 Langres, France

Voir le projet

Aménagement d’un parking végétalisé et d’un espace de détente et jeux en centre bourg

14 Rue du Val de l'Amassé, 37530 Saint-Règle, France

Voir le projet

Conciergerie rurale « Ô taquet »

18 Place de la Mairie, 86600 Saint-Sauvant, France

Voir le projet

Commerce Multi-Services Epicerie-Bar

10 Rue du Général Eisenhower, 50480 Sainte-Marie-du-Mont, France

Voir le projet

Brico-mobile – Lieu Ressource Habitat

2 Rue de la Croisette, 34880 Lavérune, France

Voir le projet

Expérimentation d’un réseau itinérant de la MSAP (France Services)

Ébreuil, France

Voir le projet

Mise en place d’un Contrat Territoire Lecture sur le territoire du pôle de proximité du Cœur du Cotentin

Communauté d'agglomération du Cotentin, Boulevard Félix Amiot, Cherbourg-en-Cotentin, France

Voir le projet

Bus-Restaurant « Le Voyage Gourmand »

Folembray, France

Voir le projet

Commerce Boulangerie Multiservices

35 Vge de l'Église, 50390 Saint-Jacques-de-Néhou, France

Voir le projet

Plaquettes points de vente de produits locaux

Rue des Chevries, 78410 Aubergenville, France

Voir le projet

Matériel de production et de commercialisation pour poireau de plein champ

Chemin des Sotteries, 78820 Juziers, France

Voir le projet

Container

1076 Route de Capbreton, 40150 Angresse, France

Voir le projet

Actions communautaires et partenariales à destination des jeunes en mobilité

40 Rue du Danemark, Auray, France

Voir le projet

Epi’7 tout, ainsi soi… Fée

6 Rue Montguichet, 95850 Mareil-en-France, France

Voir le projet

Rénovation du commerce multi-services de Mandagout

le village 30120 mandagout

Voir le projet

Garage automobile solidaire à Bon-Encontre

Chemin de Passelaygue - Lieu-dit Varennes, 47240 Bon-Encontre

Voir le projet

Vos casiers de campagne

place de l'union paulmy

Voir le projet

Création d’un pôle de proximité : paramédical-commercial sur la commune de Baincthun

Place de l’eglise, 62360 Baincthun, France

Voir le projet

Rénovation participative d’un bâtiment communal destiné aux associations

Place de la Mairie, Hédé-Bazouges, France

Voir le projet

Le Cabas de St-Bonnet, une épicerie associative à St-Bonnet-Briance

Le Bourg, Saint-Bonnet-Briance, France

Voir le projet

« Mes produits des Yvelines » : un camion itinérant de produits locaux

10 Rue des Maraîchers, 78410 Aubergenville, France

Voir le projet

Proxibus « le coin malin des anciens »

13 Rue des Prés de Lyon, 10600 La Chapelle-Saint-Luc, France

Voir le projet

ORDIDOC : le service informatique nouvelle génération

OrdiDOC | Informatique & Téléphone | Vente Réparation | Ganges, 2 Rue Emile Planchon, 34190 Ganges, France

Voir le projet

Création d’un groupement d’employeurs dans le domaine médicosocial

38 Avenue Gambetta, 23000 Guéret, France

Voir le projet

Proxim’kids

Trouville-sur-Mer, France

Voir le projet

Connect’ences- La plateforme du temps partagé

Belin-Béliet, France

Voir le projet

Etude de définition d’un guichet unique de l’information Mobilité à l’échelle du Pays Bassin d’Arcachon- Val de l’Eyre

33830 Belin-Béliet, France

Voir le projet

L’Atelier – Un espace de coworking doublé d’une pépinière d’entreprises

3 Rue Alain Peronnau, 33830 Belin-Béliet, France

Voir le projet

Accompagnement à l’équipement numérique dans les écoles

Maison du Parc, D254, 63880 Saint-Gervais-Sous-Meymont, France

Voir le projet

« Déclic’Service Public » – Accompagnement à la maîtrise de l’outil numérique dans les démarches administratives (Pays d’Arles)

4 Avenue Victor Hugo, 13200 Arles, France

Voir le projet

Cand’épicerie

Rue des Cèdres, 41120 Candé-sur-Beuvron, France

Voir le projet

Véhicule partagé villerouge-Termenès

Mairie de Villerouge-Termenes 11300 Villerouge-Termenes

Voir le projet

Thèmes : Tous les projets ||  Services ||
Structures : other || || asso || ||

Mobilité partagée en Pays de Langres : des moyens alternatifs pour des déplacements quotidiens !

Le Kiosque de Mobilité devient un point d’échange multimodal, lieu d’articulation des différents modes de déplacement, en créant, un point de connexion entre les différents types de transport : Transports urbains (TU), Transports à la demande (TAD), location de scooters, de vélos traditionnels, vélos et voitures électriques, covoiturage, auto partage, SNCF, voiture… Le but étant de rendre lisible et visible l’offre de transport du territoire afin de proposer à chacun, en fonction de ses besoins et de ses attentes, un mode de transport adapté.

Aménagement d’un parking végétalisé et d’un espace de détente et jeux en centre bourg

Pour améliorer le cadre de vie des habitants et le cœur du village, la commune a donc proposé la création d’une aire de stationnement végétalisée et d’un espace de détente et loisirs pour les habitants. La commune a réalisé cet aménagement en essayant de limiter au maximum son impact sur l’environnement tout en valorisant le patrimoine de la commune et en respectant son caractère rural. Sur la partie arrière du parking végétalisé, l’espace vert a été réaménagé : rénovation du terrain de pétanque, installation de bancs et plantations d’arbres à proximité pour offrir de l’ombre, installation de jeux enfants en bois et d’une boîte à livres, installation d’une clôture ganivelle…

Conciergerie rurale « Ô taquet »

Pour le lancement de la conciergerie, un premier panel de services est déjà disponible : traiteur, blanchisserie, lavage de voiture, services administratifs, services « coups de main » à domicile, services livraisons, petites réparations à apporter aux commerçants, paniers des producteurs locaux et tout autre service que la conciergerie peut assurer. Trois personnes (une encadrante technique et deux salariés en parcours d’insertion) sont recrutées afin de réaliser les prestations.

Commerce Multi-Services Epicerie-Bar

Bien qu’une remise en état fût nécessaire, M. Dubois a souhaité conserver l’âme des lieux. « Le bar du 6 juin » est un bar chargé d’histoire dans lequel sont visibles 3 fresques murales peintes par les libérateurs le D-day. Ces fresques sont mises en valeur autour d’une décoration « après-guerre/libération ». Débit de boisson (le bar détient une licence 4 exploitable), distribution de tabac et de tickets de la Française des jeux sont les prestations prévues au démarrage de l’activité. Une large offre de produits est proposée à la vente : produits sec « traditionnels », crèmerie, épicerie fine locale, fruits et légumes frais d’origine locale et de saison, journaux. Un service de relais-colis est également proposé.

Brico-mobile – Lieu Ressource Habitat

Le Grand Narbonne, dans le cadre de sa politique publique liée au logement, a permis une expérimentation de ce service itinérant ayant une double vocation : - Proposer un lieu ressource : un lieu d’informations et de conseils assurés par différents partenaires et à disposition de particuliers ou acteurs du milieu social. Ces conseils sont individualisés et donc adaptés à la situation de chacun. - Une action Brico Mobile : un service accompagnant la réalisation de chantiers d’auto-réhabilitation des logements. Il s’agit de repérer et traiter des situations de précarité énergétique et de mal logement, puis d’accompagner techniquement et mettre à disposition des outils pour la réalisation des travaux de réhabilitation. Les habitants sont accompagnés techniquement dans leur réhabilitation qui se font alors à moindre frais, en mobilisant souvent des matériaux récupérés et gratuits. L’accompagnement peut également comprendre des médiations locataire/bailleur, de l’appui à la recherche de financements…

Expérimentation d’un réseau itinérant de la MSAP (France Services)

Les missions de l’agent sont prioritairement de : - constituer un réseau territorial de proximité avec les secrétaires de Mairie pour conforter et renforcer leur rôle de primo-accompagnant des publics et relayer les informations et actualités des partenaires nationaux et locaux, - orienter et accompagner les publics dans les démarches administratives pour améliorer voire développer l’accès aux droits par une offre de service de proximité (santé, famille, impôt, emploi, retraite, logement ….) - favoriser l’inclusion numérique en proposant l’accès aux services dématérialisés (mise à disposition d’outil numérique) Les permanences ont lieu dans une salle mise à disposition par les mairies. Un planning s’est progressivement mis en place conjointement avec les communes et permet de couvrir les zones éloignées du site d’Ebreuil. Du 1er janvier au 30 septembre 2021, 18 communes du territoire sont concernées par l’intervention de France services itinérant et l’agent dédié a accompagné 340 demandes des usagers.

Mise en place d’un Contrat Territoire Lecture sur le territoire du pôle de proximité du Cœur du Cotentin

Afin de répondre aux défis d’un territoire rural fragile où le risque d’isolement, d’inclusion numérique, d’illettrisme sont réels, les équipes des 8 bibliothèques ont alors œuvré, de manière transversale, avec de nombreux partenaires locaux pour élaborer un plan d’actions pour des publics très diversifiés. Aujourd’hui le réseau propose toute une gamme de services : Un accès internet libre et gratuit, des services en ligne accessibles de chez soi, des animations autour du livre, du jeu, des loisirs créatifs. L’animation s’élargit à l’ensemble du territoire grâce à la mise en place d’une animation commune annuelle itinérante : rencontres d’auteurs dans des écoles de toutes petites communes, programmation de spectacles gratuits, soirées jeux, animations pour le public petite enfance. En 2019, cette programmation a touché 600 personnes.

Bus-Restaurant « Le Voyage Gourmand »

Basé à Chauny, dans l’Aisne, le bus-restaurant « Le Voyage Gourmand » circule essentiellement sur le Pays Picard – Vallées de l’Oise et de l’Ailette (75.000 habitants) où il dessert une vingtaine des 84 communes. Proposant 14 places assises et promouvant les produits locaux, le « Voyage Gourmand » se stationne une fois par mois dans chaque village inscrit au programme et au gré des événements. Il permet ainsi aux habitants de bénéficier d’un service de restauration de qualité là où la présence d’un restaurant semblait jusqu’alors impossible, mais incite également les visiteurs extérieurs à profiter d’un bon repas pour découvrir le charme de nos petites communes – la plus petite, Courbes, comptant 39 habitants. Desservant des communes, pour la plupart, de moins de 1000 habitants, ils sont souvent sollicités par les comités de fêtes pour l’organisation du repas des aînés, dans les communes qui comptent peu d’anciens. Ils participent également à des événements et manifestations, notamment touristiques.

Commerce Boulangerie Multiservices

La municipalité a réalisé une boulangerie multiservices avec un logement locatif à l’étage. Située en plein cœur de bourg, le long de la D42, la boulangerie-pâtisserie-épicerie bénéficie d’un emplacement stratégique et d’une bonne visibilité. Le bâtiment comprend au rez-de-chaussée un espace vente boulangerie de 38m², d’une zone épicerie de 18,99m², d’un labo et un fournil, d’un bureau, d’une pièce de vie et d’un vestiaire. Une entrée totalement indépendante pour logement situé à l’étage est également prévue. A l’étage le logement est constitué d’un séjour de 25m², et de 3 chambres allant de 9m² à 11,50m², d’une mezzanine et d’une salle de bain pour une surface habitable totale de 78.05m². L’ensemble du bâtiment répond aux exigences d’accessibilité pour la partie commerciale et à la RT2012 avec entre autres la mise en place d’un système de chauffage par aérothermie. Ce bâtiment moderne est attractif pour la clientèle et fonctionnel pour les gérants.

Plaquettes points de vente de produits locaux

Le projet consiste à produire en coordination avec l’ensemble des acteurs du territoire (associations, PNR, Communauté urbaine) une plaquette recensant les points de vente locaux sur l’ensemble du territoire. Les types de points de vente recensés sont la vente directe à la ferme, les AMAP et paniers de producteurs, les points de vente de bord de route et les distributeurs de produits du territoire.

Container

Androphyne (compagnie artistique pluridisciplinaire) a créé le lieu CONTAINER : un tiers-espace qui lui ressemble, multiple et hybride. Le projet s’est construit dans un esprit d'ouverture et de partage, et dans le but de créer des liens entre l’univers artistique et le monde entrepreneurial. CONTAINER est un lieu d'infusion et de création partagée qui est organisé autour de plusieurs espaces complémentaires : - Le premier espace, est consacré au coworking : pour tous les télétravailleurs, à la recherche d’un lieu propice au travail, à la créativité et la diversité. - Le second espace permet d’accueillir des artistes en résidence, pour expérimenter et chercher autour de leur pratique. Quand celui-ci n'est pas investi, l’association Androphyne y organise des évènements hybrides, des concerts, des sorties de résidences, des festivals, des ateliers Do It Yourself, des conférences, des expositions et des afterworks... Cet espace peut également être louer pour des stages, expositions, conférences, showrooms, formations, etc. Public cible : - Télétravailleu.ses.rs - Artistes - Habitants

Actions communautaires et partenariales à destination des jeunes en mobilité

Au regard des enjeux économiques et territoriaux, notamment pour les entreprises locales, le développement de services pour le logement des jeunes et des saisonniers est apparu comme une priorité. Cela s’est traduit dès 2016 par la création d’une plateforme dédiée aux jeunes du territoire, au sein de la Maison du Logement, guichet unique en matière d’habitat. D’importantes actions partenariales et d’animation ont été déployées. En complément de ses propres actions, Auray Quiberon Atlantique accompagne deux projets permettant d’élargir l’offre. En 2019, pour compléter l’offre par un dispositif souple, un système de sous-location de logements dédiés aux jeunes travailleurs est expérimenté en lien avec les partenaires (Agora services). Enfin, une antenne du FJT de 20 logements est en cours de création en 2020 à Quiberon (Bretagne Sud Habitat; Agora Services). Public cible : - Jeunes - Saisonniers

Epi’7 tout, ainsi soi… Fée

Le projet prend place dans l’ancien bureau de poste, au centre du village. La commune, propriétaire, a décidé de le réaménager afin de permettre l’installation du commerce. Le projet prévoit : - Une épicerie générale, avec principalement des produits de 1ère nécessité, mais aussi de l’épicerie fine, des produits locaux (légumes, miel...), un espace « vrac » (céréales, farine...) - Une cuisine pour proposer de la petite restauration sur place et à emporter (sandwichs, crêpes, recettes élaborées avec les invendus de l’épicerie...) - Une petite salle pour se «pauser», manger ou profiter des différentes activités organisées - Des services divers (relais colis, presse, timbres, dépôt de pain, grainothèque, livraison à domicile...) L’objectif est de proposer à la fois un commerce de proximité indispensable aux personnes âgées et des services adaptés aux attentes de la population active en fin de journée. L’activité sur les réseaux sociaux permet de toucher également la population des villages voisins, eux aussi dépourvus de commerce. En plus des nombreux services et produits, des activités sont aussi proposées : ateliers «do it yourself» axés sur fabrication et réalisation de produits naturels en lien avec des actions "zéro déchet et recyclables", "Tricot'thé" ou "Ca'fée'tricots", propositions culinaires en lien avec l'association "Cuisiner pour la paix"! Voyager en pensées, s'évader en goûtant à d'autres saveurs... L’offre commerciale est constamment en évolution au rythme du calendrier et des saisons, afin de renouveler l’intérêt des habitants pour le lieu. Le projet se distingue aussi par l’attention portée au respect de l’environnement (réduction des déchets, vrac, produits locaux...). Public cible : - Habitants

Rénovation du commerce multi-services de Mandagout

Ainsi, ce point multi-services a été repris le 1er février 2018 par Stéphanie, une habitante du village de 39 ans ne pouvant plus exercer son métier d’agricultrice aux côtés de son mari agriculteur, suite à un accident. Stéphanie propose de la petite restauration, un service d’épicerie avec de nombreux produits locaux (fruits et légumes, bocaux de plats préparés valorisant ces produits), c’est aussi un point poste, un lieu qui permet de diffuser des documents touristiques. L’aménagement de la terrasse permet, notamment en été de proposer des repas de grillades ou de pizzas cuites au feu de bois. Le fait de pouvoir offrir un service de proximité aux habitants contribue donc à un développement économique solidaire et à une dynamique du vivre ensemble. C’est aussi un service qui peut s’adresser aux touristes : Mandagout dispose en effet d’une auberge comprenant 8 chambres et de gîtes. Afin d’attirer plus de clientèle et d’augmenter le chiffre d’affaire, la mairie, propriétaire des murs a réalisé des travaux de rénovation : isolation thermique, installation d’un auvent pour protéger l’entrée des intempéries et des fortes chaleurs, agrandissement de la terrasse et travaux d’étanchéité. Ces travaux ont permis des économies d’énergie (chauffage) et une amélioration de la qualité de l’accueil. Public cible : - Habitants - Touristes

Garage automobile solidaire à Bon-Encontre

Le projet consiste à la création d’un garage automobile (atelier chantier d’insertion) permettant de réparer, de louer et de vendre des véhicules d’occasion au profit des bénéficiaires des minima sociaux. Ces véhicules sont réparés et entretenus par des personnes en insertion et au profit des bénéficiaires des minima sociaux ayant des difficultés de mobilité. Ce projet permet à l’ensemble des publics en difficulté du Pays de l’Agenais de trouver une solution aux problèmes de mobilité qu’ils rencontrent. Le but de ce projet à caractère social est de donner accès à la mobilité à tout public, et spécifiquement de rendre l’accès à la mobilité aux publics en difficulté. La création d’un garage à Bon-Encontre permettra aux demandeurs d’emploi d’avoir accès à un garage social pour faire réparer leurs véhicules et ainsi lever le frein de la mobilité pour accéder à un emploi. Public cible : - Habitants

Vos casiers de campagne

L’installation des casiers est portée par la SAS «l’Union du Terroir», créée ex nihilo, regroupant 8 actionnaires (les producteurs locaux eux-mêmes). Ils se sont associés à la commune pour créer cet espace de vente commun dans le centre bourg, permettant aux habitants de s’approvisionner en produits alimentaires de base évitant, ainsi, un déplacement minimum de dix kilomètres. On y trouve : pain, viennoiseries et autres douceurs, produits laitiers de vache et de chèvre, volailles fermières, rillettes, œufs, fruits et légumes et jus de fruits. Le principal service apporté, au-delà de la qualité des produits, est la facilité d’utilisation et son amplitude horaire : les casiers sont en accès libre de 6 à 23 heures et 7 jours sur 7. Il est possible de commander directement aux producteurs (et bientôt par internet) et de venir chercher sa commande aux casiers; le paiement s’effectue par carte bancaire. Le niveau de service est reconnu. Du lien social et des habitudes de consommation « locale » ont été recréés. Le projet a même fait germer l’idée d’ouvrir un café social à côté ! Public cible : - Habitants

Création d’un pôle de proximité : paramédical-commercial sur la commune de Baincthun

Afin de démontrer sa volonté de dynamiser son centre-bourg et assurer un développement des services de proximité, la commune rurale de Baincthun, accompagne la Société Maderema pour créer un projet de Pôle de proximité composé d’activités paramédicales et commerciales. Ce pôle se veut être un modèle d’exemplarité pour le Boulonnais de par son architecture innovante intégrant les codes patrimoniaux du Boulonnais et par la diversité des activités de service qu’il proposera au public en milieu rural. Ainsi, sur un même site, des activités médicales (prévision d’installation d’un médecin pour répondre à la problématique de désertification médicale) et paramédicales (cabinets kinésithérapeutes et orthophonistes) côtoieront des activités commerciales (salon de coiffure, fleuristes notamment). La destination multi-services et multi-partenariales fait de ce projet un modèle novateur, proposant une nouvelle forme de services plurielle au public. Le projet est situé place de l'église. Il s’insérera dans son environnement constitué de la place, d’un tissu bâti traditionnel, de l'église construite en pierres de Baincthun et d’un parc de stationnement arboré. Afin d’assurer une accessibilité pour tous, le bâtiment, composé de trois cellules, sera aménagé uniquement en rez-de-chaussée intégrant les normes "PMR". L’architecture du bâtiment a été réfléchi pour assurer une intégration et une continuité architecturale. Il s’agit de prolonger la ville en respectant les proportions et les matériaux du bâti qui constituent le centre bourg. Ce projet a pour ambition de participer aux charmes du rural tout en proposant des services utiles qui luttent contre la désertification médicale. Ainsi, les habitants pourront se déplacer à pieds et ainsi réduire l’utilisation de la voiture (lutte contre l’émission des GES). Public cible : - Habitants

Rénovation participative d’un bâtiment communal destiné aux associations

L’objectif de cette démarche initiée par l’association est de démontrer qu’il est possible de mieux vivre ensemble en proposant dans ce « lieu-outil » l’accueil, en plus du bar associatif, de divers évènements portés par des habitants ou des associations locales et intercommunales. La dimension participative, avec l’implication de bénévoles dans le chantier de rénovation, est essentielle et s’inscrit dans une volonté communale d’encourager et d’accompagner l’initiative citoyenne, le lien social et l’échange d’expériences. En recourant aux éco-matériaux, la question de l’impact environnemental est aussi au cœur du projet. La rénovation du bâtiment, faite dans le cadre d’un chantier participatif, a permis de mettre en valeur le patrimoine local tout en sensibilisant et formant les participants aux principes de l’écoconstruction et de l’éco-rénovation, les bénévoles étant encadrés par des professionnels de ces techniques. Public cible : - Associations - Habitants

Le Cabas de St-Bonnet, une épicerie associative à St-Bonnet-Briance

Pour faire face à la difficulté d’implanter une activité d’épicerie « classique » sur la commune, un groupe d’habitants a porté un projet d’épicerie associative, inspirée de rencontres d’autres expériences dans des communes voisines. De la fermeture de la dernière épicerie de la commune en 2014 à l’ouverture de l’épicerie-associative le 30 septembre 2016, c’est avec une « méthodologie partenariale » que le projet a été mené. Cette méthodologie a été appuyée par un portage politique fort, dans toutes les étapes du projet. Une enquête a été faite auprès des habitants, pour connaitre leurs habitudes et attentes de consommation sur les produits alimentaires. Un groupe d’habitants et l’équipe municipale ont organisé des réunions publiques pour imaginer les réponses à apporter. Certains d’entre eux sont allés visiter des expériences et en ont fait la restitution, jusqu’à trouver leur propre modèle d’épicerie. Aujourd’hui, c’est une vingtaine de producteurs locaux et une quinzaine de bénévoles actifs qui font fonctionner l’épicerie. Au-delà du service qu’elle propose, l’épicerie est aussi un lieu de rencontres et porte des évènements. Ouverte deux fois par semaine, le mercredi et le dimanche, et à l’occasion d’événements festifs organisés par l’association, près d’une centaine d’adhérents y viennent régulièrement. Ce projet a permis de répondre aux enjeux de ce bourg à très faible densité commerciale. Rouvrir une épicerie pérenne et viable a imposé de « changer de modèle ». Il a été fait le pari de la forme associative, sans salarié, le choix de travailler en circuits courts et aussi de réduire et adapter les horaires d’ouverture à la demande des habitants. Public cible : - Habitants

« Mes produits des Yvelines » : un camion itinérant de produits locaux

Au volant de son camion itinérant, Adeline Jean-François sillonne la campagne yvelinoise pour proposer des produits locaux et sains aux habitants. Pour cela, elle s’est associée à une vingtaine d’exploitants agricoles du territoire (bio ou raisonné). Son activité a commencé par la livraison de produits dans les entreprises et à domicile. Face à son succès, elle a souhaité développer ses prestations en faisant des tournées dans des petits villages ruraux qui n’ont pas de commerces. Pour cela, elle a investi dans un camion magasin itinérant réfrigéré, permettant l’arrêt d’une durée pouvant varier entre 2h et 3h pour apporter aux personnes en situation d’isolement des produits de qualité et de première nécessité (épicerie, fruits et légumes, dépôt de pain, volailles, lait ...). Dans ce camion, tous les produits sont issus des productions locales. La marchandise est directement récupérée chez les producteurs et vendue au consommateur, en circuit court. Si les habitants souhaitent manger des produits locaux, ils sont dans l’obligation d’aller de ferme en ferme. Le camion facilite ainsi les déplacements en réunissant tout le nécessaire. De plus, consommer en circuit court et localement est une démarche adoptée par les clients. Ceux-ci sont sensibles au fait que les produits n’ont pas fait beaucoup de route pour venir dans leur assiette et ils ont une véritable garantie fraicheur. Ces personnes sont soucieuses de l’environnement qui les entoure. Par ailleurs, la plupart des produits sont biologiques, ce nouveau débouché incite donc à une production plus durable sur le territoire. Enfin, faire travailler les producteurs locaux permet de créer une économie locale et dynamique ; tout s’achète, se vend et se consomme au sein d’un même territoire. Public cible : - Habitants

Proxibus « le coin malin des anciens »

L’objectif de ce projet est d’offrir un lieu de convivialité aux seniors des communes rurales de la Côte des Bar. Le territoire ciblé est celui des communautés de communes de Bar-sur-Aube et du Barséquanais. Les communes sélectionnées, suite au diagnostic établi par l’équipe Prévention de la Fédération ADMR de l’Aube, ont pour caractéristique de n’accueillir aucun club ou siège d’association à destination directe des seniors, ni services de proximité (supermarché, boulangerie, etc.). L’opération s’inscrit en complémentarité avec les maisons de services au public (MSAP) et permet de rendre accessible l’accompagnement aux démarches en ligne pour les habitants de ces territoires. Il est proposé, à toute personne âgée de 60 ans et plus, des moments d’échange et de lien social autour de jeux de société, d’un café ou du journal. Afin de faciliter l’usage d’internet pour les seniors, et notamment de plusieurs services dématérialisés, deux tablettes tactiles sont à disposition dans le véhicule, ainsi qu’un routeur pour permettre d’accéder à internet. Public cible : - Seniors

ORDIDOC : le service informatique nouvelle génération

ORDIDOC est installé dans un ancien local abandonné du centre-ville de Ganges. En s’implantant dans une zone de revitalisation rurale ce type de commerce de proximité répond à un réel besoin des habitants et dynamise la vie commerçante du centre-ville. En effet, les deux associés mettent à profit leurs savoir-faire en informatique pour proposer de la télé assistance, du reconditionnement d’ordinateur ou smartphone, de la formation à domicile (chèque emploi service)et des ateliers de groupe dans leur local. De cette manière, ils transmettent leurs connaissances en informatique à toutes les générations du territoire Gangeois. La préservation de l’environnement et l’économie circulaire sont le deuxième point fort de leur dossier puisqu’ils reconditionnent et réparent les équipements informatiques. Ainsi, ils luttent contre l’obsolescence programmée des équipements. Après un an d’existence les premiers retours sont très bons : 200 dossiers de maintenance et de réparation informatique sans compter les réparations sur smartphones. Ils ont déjà réussi à fidéliser leur clientèle grâce à leurs savoir-faire et leurs conseils avisés. Ils se sont adaptés à la demande ; en effet pour l’instant ils ont réalisé plus de réparations sur smartphones et tablettes plutôt que sur ordinateurs. Ils ont même dû investir dans un modèle d’imprimante plus onéreux que prévu pour couvrir la constante demande d’impression de documents. Depuis leur ouverture, les associés ont signé un partenariat avec la société Eco-Système dans le cadre de la collecte DEEE, avec la société VALORINK pour la collecte et le recyclage des cartouches d’encres et toners ; et avec la coopérative Accès-SAP dans le cadre des formations à domicile et du service à la personne.

Création d’un groupement d’employeurs dans le domaine médicosocial

Plusieurs associations creusoises œuvrant dans le secteur médico-social (aides à domicile –EHPAD -foyers d’hébergement) ont mis en exergue le trop fort recours à des CDD sur de courtes périodes pour remplacer ou intervenir en cas de surcroit d’activité dans leurs établissements. De fait, ces personnes recrutées (aides-soignants, auxiliaires de vie, surveillants de nuit), souvent peu formées, n’ont pas accès à la formation et se retrouvent avec des contrats très précaires. Pour les structures employeuses, cela génère des charges administratives liées aux divers recrutements et une déstabilisation des patients face aux différents intervenants. L’objectif du GEMS 23 est d’apporter une solution RH globale en répondant aux besoins de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences pour les employeurs, ainsi qu’au développement et à la sécurisation du parcours professionnel pour les salariés. Le GEMS 23 a pour vocation de mettre à disposition de ses adhérents des ressources humaines : -Du personnel intervenant : aides médico-psychologiques (qualifié et non qualifié), employés à domicile, auxiliaires de vie sociale, surveillants de nuit, etc. ; -Du personnel administratif : cadre Ressources Humaines, assistant Ressources Humaines ; - Du personnel spécialisé sur les conditions de travail : préventeur des Risques Professionnels, ergothérapeute ; Le groupement GEMS 23 assure la professionnalisation et la qualification de ses salariés. Chaque structure adhérente au GEMS23 paie la mise à disposition sur une base horaire forfaitaire. Ce groupement est installé à Guéret. Un coordonnateur et un gestionnaire RH sont recrutés afin de gérer le groupement d’employeurs . Ils sont co-financés par LEADER.

Proxim’kids

Proxim'kids est un service de garde d'enfants à domicile pour les parents travaillant en horaires décalés et atypiques. Nous prenons le relais des structures d'accueil existantes sur les créneaux suivants : tous les jours en semaine de 6h à 8h45 et de 18h à minuit, ainsi que les samedis, dimanches et jours fériés en journées complètes. Nous nous chargeons également du transport véhiculé entre ces diverses structures et le domicile des familles. Les demandes peuvent concerner des besoins ponctuels ou réguliers et les prestations se font toujours au domicile des familles. Concernant les tarifs, nous appliquons un barème social en fonction des ressources du ménage. La participation des familles peut donc aller de 0,41 € à 22 € de l'heure. Au-delà d'un certain seuil et en fonction de leur éligibilité, les familles peuvent également bénéficier d'aides financières de la CAF pour faire baisser leur facture mensuelle. Par ailleurs, étant une association de services à la personne, les personnes faisant appel à nous peuvent également bénéficier de 50% en avantage fiscal (réduction ou crédit d'impôt). Les interventions sont assurées par des salariés expérimentés et qualifiés de Proxim'Services qui ont, pour certains, bénéficié d'une formation EPS (Enfant Prévention Secours) dispensée à notre demande par La Croix Rouge.

Connect’ences- La plateforme du temps partagé

La plateforme territoriale Connect’ences est un outil de partage de compétences au service des entreprises et des associations du Pays Bassin d’Arcachon-Val de l’Eyre. Ce projet concrétise l’un des axes de travail de la démarche de Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences Territoriale engagée par le Pays Bassin d’Arcachon-Val de l’Eyre en 2015. La mutualisation des salariés est, en effet, l’un des axes du plan d’actions issu de la GPECT, légitimé par les 331 entretiens menés auprès de chefs d’entreprises locaux, et dont plus du tiers a exprimé un intérêt pour le partage de salariés. Le projet a été conçu avec un groupe pilote d’entreprises locales qui ont exprimé des attentes très concrètes dans ce domaine. Il a été validé et consolidé au fil de nombreux échanges avec les partenaires institutionnels concernés et des opérateurs spécialistes du temps partagé, dans le cadre d’une étude pré-opérationnelle, pour construire un outil immédiatement opérationnel, adapté à la diversité et au morcellement du tissu économique de ce territoire.

Etude de définition d’un guichet unique de l’information Mobilité à l’échelle du Pays Bassin d’Arcachon- Val de l’Eyre

L’étude de définition d’un guichet de l’information mobilité à l’échelle du Pays Barval (format, contenu, fonctionnalités) a abouti à une stratégie déclinée en 3 axes, traduisant le déploiement progressif d’un programme d’actions complémentaires, et mêlant outils dématérialisés et « humanisés » : -Simplifier l’accès à l’information avec la création d’un socle d’outils mutualisés : -Création de l’identité du guichet unique et son territoire d’expression -Création d’un mini site web agrégateur et d’un plan communiquant -Maillage de points physiques -Signalétique d’orientation de l’usager -Promouvoir l’offre mobilité pour conquérir de nouveaux usagers : -Définition et déploiement d’une stratégie digitale (Communautés d’usagers) -Evènements et expérimentations alternatives -Conseiller les usagers, à savoir animer et accompagner le réseau de prescripteurs et de relais d’informations

L’Atelier – Un espace de coworking doublé d’une pépinière d’entreprises

En 2014, la Communauté de Communes du Val de l’Eyre a racheté et réhabilité une ancienne friche industrielle de la zone d’activités Sylva 21, située à Belin-Beliet à proximité de l’échangeur A63, qui s’étend sur 3200 m² pour y construire l’Atelier. L’Atelier comprend d’une part, un hôtel d’entreprises organisé autour d’une vingtaine d’ateliers et bureaux et d’autres parts, un espace de coworking, le second sur le territoire, objet du financement Leader sollicité. Il permet d’accueillir jusqu’à 36 entreprises, grâce aux différents espaces disponibles : ateliers, bureaux, salle de réunion à des tarifs accessibles et souples (8€ la demi-journée et 250€ le mois). Un tarif préférentiel de 99€ mensuel est appliqué aux entreprises se trouvant dans leur première année de création. L’espace est, par ailleurs, ouvert 24h/24h. L’espace de coworking, d’une superficie de 469 m², est constitué de 11 bureaux indépendants de 15 à 30 m², d’une salle de réunion, de petits box de stockage et d’une cuisine avec un espace de détente, permettant aux entreprises de se rencontrer et d’échanger lors de temps informels. La cible de ce projet sont les établissements du secteur tertiaire du Pays Bassin d’Arcachon-Val de l’Eyre et à tous types de travailleurs issus de tous secteurs d’activités.

Accompagnement à l’équipement numérique dans les écoles

On ne peut imaginer une école sans numérique alors qu’il fait déjà partie de la vie des élèves au point d’influer sur leurs comportements, leurs valeurs et leurs compétences. Son utilisation ne suffit pas à l’acquisition d’une culture numérique, il est donc indispensable que l’école guide l’élève dans la construction de son parcours de citoyen. Les technologies numériques représentent en elles-mêmes un objet d’apprentissage. Leur logique d’usage n’est pas toujours accessible par l’expérience. Des apprentissages formels sont indispensables, surtout si l’on veut éviter de creuser les inégalités sociales. Les technologies sont porteuses de véritables promesses pédagogiques, si l’on veille à bien articuler leur potentiel avec une réflexion didactique sérieuse. Le projet conduit différentes actions : - Promotion des équipements et des usages du numérique éducatif en lien avec l'Education Nationale et les enseignants référents aux usages numériques - Accompagnement dans le choix : démonstration organisation de visite d'école équipées - Mise à jour d'un outil de suivi qui a l'ambition de devenir interactif permettant de lister le niveau d'équipements, les usages réalisés, les bonnes pratiques, ... - Suivi administratif et financier Public cible : - Écoles et collectivités - Enfants et familles

« Déclic’Service Public » – Accompagnement à la maîtrise de l’outil numérique dans les démarches administratives (Pays d’Arles)

Basé sur le constat de la dématérialisation croissante dans les relations entre administrations et administrés, le projet propose d’améliorer, pour des publics ciblés, l’accès à des services de proximité. Il s’agit d’accompagner - dans le cadre d’un partenariat avec des structures de proximité implantées sur le Pays d’Arles – toutes les personnes qui le souhaitent dans leurs démarches administratives en ligne, en favorisant le développement de l’usage autonome de l’outil numérique et en renforçant la solidarité entre les personnes. Avec « Déclic’ Service Public », le porteur de projet propose une méthodologie et des actions visant à rendre le numérique accessible aux usagers éprouvant des difficultés face à la dématérialisation des services publics en favorisant leur usage autonome de l’outil numérique. Actuellement en cours de réalisation, le projet suit les étapes suivantes : - Une phase d’information, qui consiste en un travail de coordination avec les partenaires locaux et des actions d’information auprès des usagers potentiels ; - Une phase de mise en œuvre incluant la mise en place d’outils de suivi des publics et l’amorçage de la mission de médiation numérique auprès des publics ; - Une phase d’accueil public en continu comprenant le primo-accueil et un accueil individuel in situ (dans les locaux de la structure d’accueil) ; - Une phase d’accompagnement en continu au sein des espaces partenaires ouverts (planning élaboré pour chaque lieu d’accueil, organisation des entrées et des sorties permanentes, en maintenant l’espace accessible en permanence sur les horaires déterminés)

Cand’épicerie

Après avoir visité 3 épiceries associatives dans de petits villages, la décision a été prise de se lancer dans un projet associatif. L'association Cand'épicerie a ainsi été créée le 21 décembre 2018 afin de porter le projet et de faire vivre l'épicerie. Cand'épicerie a permis de maintenir un commerce de proximité sur la commune qui propose notamment des produits locaux. Véritable lieu de lien social, l'épicerie a permis de redynamiser le centre-bourg. Public cible : - Habitants - Touristes

Véhicule partagé villerouge-Termenès

La commune de Villerouge-Termenès et ses habitants ont alors opté pour un service innovant de mobilité : une voiture électrique partagée. Une borne de recharge électrique pouvant accueillir deux véhicules a alors été installée sur le parking de la cave coopérative et est alimentée par une ombrière photovoltaïque, opération réalisée par la commune. Les habitants peuvent alors réserver et louer la voiture pour des déplacements de courte durée, dans un rayon de 40 à 80 km (approvisionnement en denrées alimentaires, accès aux magasins, marchés, soins spécialisés, examens en milieu hospitalier...). Afin d’exploiter les plages restées vacantes le cas échéant durant la période touristique, une mise à disposition du véhicule pourra être proposée aux visiteurs à un tarif d’équilibre (par exemple boucle de 50 km permettant de découvrir deux autres sites pôles Pays Cathare proches : Termes et Lagrasse). De nombreux autres sites remarquables avec lesquels un partenariat pourrait se nouer autour d’une mobilité propre et silencieuse se trouvent dans le périmètre du Syndicat Mixte de Préfiguration du Parc Naturel Régional Corbières Fenouillèdes. Localisés à l’intérieur d’un rayon de 25 à 60 km autour de Villerouge Termenès (châteaux d’Aguilar, d’Arques, de Quéribus, de Peyrepertuse, de Puilaurens, abbaye de Fontfroide, gorges de Galamus…), leur éloignement est largement compatible avec l’autonomie procurée par la batterie du véhicule électrique. Un maillage avec le vivier de gîtes ruraux, de producteurs locaux (vin, fromages, miel, champignons, pisciculture…) et d’artisans d’art (potiers, peintres, sculpteurs, tourneurs sur bois…) pourraient être associé à ces parcours au travers de propositions de trajets préprogrammés sur le GPS du véhicule et/ou par les tablettes, smartphones et autres équipements connectés. Public cible : - Habitants - Touristes