Leader France

Liste des projets

Filtrer les projets

Région

Type de structure

Thème

Adhérent de LEADER France

Etude sur un outil de transformation d’invendus agricoles bruts

3 avenue du Général de Gaulle 78260 Achères

Voir le projet

Première Edition du Line Up Festival

3, LDT Kergavat, 56410 Erdeven

Voir le projet

Développement d’un festival de musique mettant en valeur les produits locaux : Sapins Barbus festival – Edition 2017

zone de la bruche, Dommartin Lès Remiremont

Voir le projet

Rassemblement International Geocaching

Plan d'eau de Saint Clement, Le Mayet-de-Montagne, France

Voir le projet

Feuilles Vives : une radio locale au cœur des rapports ville-campagne

Blois, France

Voir le projet

COLABORA Projet de coopération européenne sur les espaces de coworking en milieu rural

2 Rue Hubert Gaudriot, Guéret, France

Voir le projet

La parade des 5 Sens

Hastingues, France

Voir le projet

We are the Band

Arènes de Dax, Boulevard Paul Lasaosa, Dax, France

Voir le projet

Développement du tourisme nature adapté

Carrer de l'Escola 66500 Nohèdes

Voir le projet

Favoriser la valorisation et la promotion des filières agricoles locales en développant des prestations agri-éco-touristiques en Cévennes

216 Chemin de Campagne, 30250 Sommières, France

Voir le projet

Projet Culturel de Territoire

Mairie Sandillon, 251 Route d'Orléans, 45640 Sandillon, France

Voir le projet

Balades Culturelles et Gourmandes dans la Vallée de l’Agly

Le Moulin, 66620 Brouilla

Voir le projet

HUSK IN CREUSE

2, LDT Fournoue, 23000 Anzême

Voir le projet

La Maison des Huiles d’Olive et Olives de France (MHOOF)

40, PL de la Libération, 26110 Nyons

Voir le projet

Création d’un vignoble associatif sur le Mont-Dol

Chemin du Tertre, 35120 Mont-Dol, France

Voir le projet

Université des sciences et pratiques gastronomiques

1 allée Monseigneur Jean René Calloc’h 29000 Quimper

Voir le projet

Collisions : Festival des arts numériques

Soustons, France

Voir le projet

Première Edition du Line Up Festival
30 octobre 2020

De nombreuses actions culturelles voient le jour sur le territoire du Pays d’Auray. Ses jeunes habitants portent donc des attentes, des besoins et des envies sur ce qui peut leur être proposé. A travers ce projet, totalement initié et mis en œuvre par un collectif de jeunes lycéens, ses organisateurs ont pu choisir la programmation, valoriser et mettre en lumière des artistes du territoire, proposer une restauration diversifiée, proposer des services et faire de la prévention, afin de mieux répondre aux attentes de la jeune population locale, ainsi qu’à ses envies. Cette première édition du Line Up Festival s’est déroulée le 27 juillet 2019, sur la Commune d’Erdeven. Elle a été rendue possible par la forte implication d’un collectif de jeunes et par un important travail partenarial (bénévoles, artistes, restaurateurs, Communes, professionnels...). Elle a donné lieu à 10 concerts, répartis sur 2 scènes. Plusieurs types de restauration étaient proposés (burgers, crêpes, gaufres, veggie...) et la consommation des boissons était rendue possible par la mise en place d’une consigne et d’un système de paiement sous forme de jetons. Des toilettes sèches avaient été installées sur le site, tout comme un tri sélectif des déchets. Tous les différents postes logistiques, en amont et tout au long de la soirée, étaient assurés par les jeunes bénévoles de l’association (en lien avec quelques adultes, notamment pour la buvette) : décoration, programmation, gestion des bénévoles, accueil des artistes, billetterie... Public cible : - Les jeunes du territoire du Pays d'Auray

Développement d’un festival de musique mettant en valeur les produits locaux : Sapins Barbus festival – Edition 2017
30 octobre 2020

Deux scènes accueillent les artistes, ces scènes sont fabriquées par les bénévoles dont les arbres ont été abattus dans des terrains encadrés par l'ONF. La restauration est locale, les organisateurs plantent eux même les pommes-de-terre nécessaires au plat local servi sur le festival : la tofaille, pour tout le reste des denrées alimentaires, ils se fournissent localement. La buvette proposera des bières artisanales de Remiremont et une bière créée exclusivement pour le festival, la "Sapin Barbue". Les bénévoles de cette association travaillent chaque année pour, rendre accessible, améliorer, décorer le site. Chaque stand est pensé en fonction des besoins des festivaliers mais aussi des bénévoles qui vont y travailler tout un week-end afin d’optimiser chaque geste et garantir une limite de sécurité. Un camping et un immense parking sont prévus, ces deux prestations sont gratuites pour tout festivalier. Le site du festival sera entièrement accessible aux personnes en situation de handicap, des estrades, toilettes et balisage adapté seront fabriqués dans les normes et mis en place. Le festival se veut proche de l'environnement, la conception de toilettes sèches et l'utilisation d'Eco-Cup (gobelets réutilisables). Des artistes locaux vont être sollicités pour créer des œuvres qui décoreront le site. L’impact culturel est primordial car il attire des touristes dans les Vosges et met en lumière des artistes locaux qui côtoyant les groupes nationaux et internationaux. On observe également des retombées économiques intéressantes pour les commerçants, restaurateurs, hôteliers voisins. Public cible : - Locaux - Touristes

Rassemblement International Geocaching
30 octobre 2020

Territoire déjà clairement identifié pour la pratique du Geocaching, le Pays de Vichy Auvergne a accueilli les 20 et 21 Aout 2016, un rassemblement international, après 2011 et 2013. Pour cette édition, appelée EUROGEO, l’équipe d’organisation souhaitait véritablement élargir le public à l’international, en partie grâce à la présence de Dave Ulmer, inventeur du Geocaching, en exclusivité mondiale. L’organisation de cet évènement s’est complétement intégré dans une démarche de développement durable : - Approvisionnement en circuit court - Réduction de l’utilisation des véhicules motorisés en proposant des animations accessibles à pied ou à vélo - Utilisation de toilettes sèches et autres aménagements - Utilisation de produits réutilisables pour limiter les déchets, gobelets, sacs oxodégradables-sacs recyclables… - Sensibilisation et sauvegarde du milieu naturel : plusieurs centaines de kilos de déchets ramassés lors de l’opération - Actions de nettoyage : dans chaque kit d’accueil, des sacs pour ramasser des déchets rencontrés sur les chemins Le travail avec les professionnels du tourisme (prestataire d’activités, associations, hébergeurs, restaurateurs, …) et les collectivités du territoire (mise à disposition de personnel, de matériel, autorisations, …) a aussi été un élément clé de la réussite de ce projet. EUROGEO 2016 a fait venir plus de 1 200 visiteurs de 15 nationalités avec des retombées financières directes estimées à plus de 400 000 € et près de 267 470 € pour les retombées indirectes et 133 735 € pour les retombées induites soit un total de 806 205 € de retombées économiques globales. Public cible : - Habitants - Touristes - Adeptes du géocatching

Feuilles Vives : une radio locale au cœur des rapports ville-campagne
30 octobre 2020

La radio associative Studio Zef et l’Ecole de la Nature et du Paysage de Blois (INSA) se sont associées en 2017 pour imaginer une émission de radio totalement dédiée aux initiatives innovantes mises en place sur le territoire du Pays des Châteaux, structuré autour du pôle urbain de Blois. Bien plus qu’une tribune mettant en lumière des projets exemplaires, le projet d’émission de ces structures associatives et éducatives visait surtout à recréer du lien sur le territoire et à réfléchir aux nouveaux rapports entre ville et campagne. Il s’agissait également de contribuer à créer une communauté d’acteurs locaux, basée sur l’échange et la diffusion des savoirs. Ainsi, le parti pris était d’aller à la rencontre des porteurs d’initiatives innovantes et de collecter leur parole et leur perception du territoire. Les émissions ainsi réalisées mettent en lumière des projets parfois méconnus, autour de thématiques variées: la culture en milieu rural, la filière chanvre en Loir-et-Cher, les jardins partagés, la biodiversité dans les fermes, les épiceries participatives, etc... Au total, près d’une trentaine d’émissions ont été réalisées sous la forme de reportages, documentaires, interviews de trente minutes. Les émissions dépassent le caractère individuel de ces initiatives éparses pour en tirer des enseignements qui, s’ils ne sont universels, n’en demeurent pas moins partagés et à partager. Plusieurs événements hors les murs ont été organisés afin d’amener le studio radio au plus proche des habitants et usagers, sur des lieux de vie du territoire périurbain. Deux temps forts ont notamment été organisés lors de festivals locaux, créateurs de convivialité et de lien social. A l’issue de ce projet, un journal papier tiré à 300 exemplaires a permis de mettre en lumière, sous une autre forme, les nombreux succès relayés sur les ondes.

COLABORA Projet de coopération européenne sur les espaces de coworking en milieu rural
30 octobre 2020

Le GAL pays de Guéret, au travers d’un groupe de travail local, a identifié la thématique de co-working en milieu rural comme levier d’attractivité et s’est ainsi constitué chef de file de ce projet de coopération intitulé « CoLabora, projet de coopération européenne sur les espaces de coworking en milieu rural » ; ce projet rassemble six organisations et territoires européens : - Irlande : Craoibhin Community Enterprise Centre et le GAL Donegal Local Development Company (DLDC), - Royaume-Uni: Vale of Glamorgan Council, - Espagne: Consorci Intercomarcal d’iniciatives socioeconomiques, - Allemagne: GAL Leipziger Muldenland, - Lettonie: GAL Zied Zeme et GAL Pieriga Partnership La création et le développement des communautés de coworkers et des espaces de coworking peuvent être considérés comme des leviers d’attractivité et de développement économique des territoires. Les partenaires s’associent afin de créer conjointement une méthodologie dédiée à la création et au développement des espaces de coworking en milieu rural et offrir une boite à outils diffusée dans 6 pays et traduit en 6 langues. Ces outils méthodologiques s’inspireront de l’expérience de chacun, et chacun aura l’occasion d’expérimenter ces outils sur son territoire. Cette méthodologie se décline en 4 actions : chaque action est dirigée par un binôme de partenaires qui a en charge de rassembler les informations et rédiger le contenu : - Créer conjointement et diffuser un argumentaire démontrant les bénéfices du coworking en milieu rural - Échanger et développer des bonnes pratiques - Définir une procédure pour former les animateurs et pour développer les communautés de coworkers - Développer des méthodes et des outils pour stimuler la mise en réseau Public cible : - Habitants

Développement du tourisme nature adapté
29 octobre 2020

Le projet se déroule de janvier 2018 à décembre 2019. Porté par deux salariés de l’association (coordination, encadrement), il s’agit ici pour le porteur de développer des séjours tests pleine nature au bénéfice de personnes en situation de handicap, en partenariat avec les hébergeurs, restaurateurs et autres prestataires (loisirs, sites culturels, bien-être) pour aboutir à l’organisation et la vente de séjours d’un public demandeur mais trop souvent laissé en marge des activités de pleine montagne. L’association développe ses prestations sur le département et plus particulièrement sur le territoire du PNR des Pyrénées Catalanes. Actuellement le tourisme adapté, sur le GAL comme en France en général, est très marginal. Ce qui est développé, ce sont les vacances adaptées pour des groupes de personnes en situation de handicap mental. Les vacances adaptées pour les personnes à mobilité réduite se réduisent pour la plupart à un hébergement adapté, un voyage en bus ou en croisière adaptée. Pour les personnes déficientes visuelles, il existe uniquement des voyages regroupant des personnes déficientes visuelles, en binôme avec des personnes valides. Le tourisme nature adapté est à développer sur ce GAL qui se souci d’un tourisme de qualité. En lien avec les Réserves Naturelles Catalanes, le PNR, le Canigó Grand Site et le Conseil Départemental des P.O, l’association s’implique depuis sa création en 2006 pour l’aspect « accessibilité » de ce tourisme nature. Dans le cadre de ce projet, elle s’est rapprochée de 2 associations locales, Alter Et Go ! et Solhame, elles-mêmes actives sur l’organisation de séjour adaptés.

Projet Culturel de Territoire
29 octobre 2020

Poupette et Compagnie est une compagnie professionnelle de théâtre, implantée sur le GAL depuis plusieurs années. * En 2012, l’association lance avec le soutien du précédent LEADER, la 1èreédition du «Ligéro-cyclo-spectacle», promenade théâtrale déambulatoire en bicyclette qui mêle décors naturels du Val de Loire et propositions artistiques avec du théâtre contemporain. L’évènement se déroule en zone rurale sur les communes de Sandillon, Darvoy et Jargeau. Forte du succès rencontré, l’association reconduit l’évènement d’année en année, l’inscrivant comme un RDV culturel incontournable. En parallèle, elle expérimente d’autres concepts artistiques avec par exemple des soirées thématiques mêlant art et gastronomie. Riche de ces expériences, la compagnie cherche à travailler concrètement et dans la durée avec les habitants et les acteurs associatifs pour l’accès de tous à la culture. Elle développe le «Projet Culturel de Territoire», projet d’envergure, qui met en valeur l’identité du Val de Loire et touche à plusieurs dimensions: agriculture, tourisme, patrimoine naturel et culturel. Les actions développées en 2017-2018 au rythme des quatre saisons sont diversifiées pour toucher un large public : -Ligéro-cyclo-spectacle à l’automne, avec des innovations autour du concept en termes de parcours et de thématiques artistiques -Soirée Dîner/spectacle d’hiver, avec utilisation des produits locaux issus des circuits courts -Bal populaire au printemps/été* -Spectacle mêlant opéra et pyrotechnie dans un lieu naturel et patrimonial, à l’occasion du 14 juillet -Tout au long de l’année: collectage de témoignages autour de la vie des habitants en Val de Loire, des enfants aux personnes âgées

Université des sciences et pratiques gastronomiques
19 octobre 2020

Le territoire du Cap Sizun, à travers sa diversité et sa richesse dans les domaines tant maritimes qu’agricoles est apparu comme une évidence car de nombreux liens existent déjà entre ses professionnels et l’Alliance Slow Food des Cuisiniers. La valorisation des races locales, la lutte contre le brevetage du vivant, le soutien à la petite pêche locale, la sauvegarde de l’abeille noire en Cap Sizun sont autant de sujets et de réalités qui ont rapproché les cuisiniers de l’Alliance des producteurs, pêcheurs et transformateurs du sud Finistère. Les premières sessions de formation devraient voir le jour en 2021, mais une phase d’ingénierie de préfiguration est nécessaire pendant 2 ans, financée par LEADER et la Région Bretagne principalement. Durant cette période, l’association USPG doit définir son projet selon 4 axes : - Des formations alternatives : expérimenter un nouvel accès à la cuisine, croiser les savoirs empiriques et universitaires ; bâtir les programmes pédagogiques ; - Des partenariats multiples : fédérer les acteurs locaux autour du projet, s’appuyer sur les réflexions de Slow Food international ; - Une vie économique et sociale autour des ateliers Jean Moulin : créer des liens avec les autres porteurs de projets du site (bistrot, magasin de producteurs…) ; - Des programmes de recherche et de développement en lien avec les questions que les cuisiniers se posent. Le projet d’Université à Plouhinec s’inscrit dans une réalité locale mais aussi dans une attente internationale car Slow Food est présent dans 150 pays et fort de 100 000 membres très attentifs à cette initiative française considérée comme pionnière, expérimentale et capable de faire école ailleurs dans le monde. L'université des sciences et des pratiques gastronomiques proposera un outil de formation unique en Bretagne et en France. Il vise à créer une nouvelle façon d'aborder le métier de cuisinier et le secteur de la restauration (valoriser le métier, repenser l'approvisionnement, le lien avec le consommateur-citoyen, le lien avec le territoire ...) Le projet contribuera à la transition de la profession dans ses dimensions environnementales et sociales. L'université des sciences et des pratiques gastronomiques axera son enseignement sur les connaissances agronomiques, climatiques, culturelles, socio-économiques et le rapport au territoire.

Collisions : Festival des arts numériques
27 août 2020

Le festival d'arts numériques COLLISIONS s'est tenu au mois de septembre 2018 à Soustons. Ce projet n'est pas une simple exposition d'œuvres, c'est un processus collectif de création d'œuvres mobilisant les artistes régionaux. L'originalité du festival repose la constitution de binômes d'artistes issus d'un côté des arts numériques, de l'autres des arts plastiques ou du spectacle vivant, binômes s'engageant à mixer et confronter leurs disciplines et leurs démarches artistiques pour créer des œuvres originales hybrides ! 3 étapes jalonnent ensuite le processus : Juin - août 2018 : chaque binôme élabore et finalise son projet de création. 4-13 septembre 2018 : résidence des 5 binômes à L'Établi. C'est la phase de création. Les artistes accueillent le 12 septembre après-midi les publics jeunes. Pour leur faire découvrir leurs modalités de travail, l'intérêt de la rencontre -de la collision- entre arts numériques d'un côté, arts plastiques et spectacle vivant de l'autre. 14-15-16 septembre : sortie de résidence et présentations au public des œuvres créées Collisions est le seul festival des arts numériques du territoire qui propose cette rencontre entre arts numériques et arts traditionnels... cette « collision » des genres a permis l’émergence d’œuvres novatrices et inédites grâce à la collaboration des binômes. Le projet a contribué à : - Renforcer la médiation culturelle dans l’évolution des pratiques, vers la professionnalisation et montée en compétences - Créer un réseau d’acteurs et des partenariats participant à la structuration de l’offre culturelle Public cible : - Habitants - Touristes