Leader France

Pac 2023-2027 : La Commission approuve le PSN de la France

Le 5 septembre 2022

La Commission européenne a approuvé le 31 août dernier le premier paquet de plans stratégiques relevant de la PAC pour sept pays: Danemark, Finlande, France, Irlande, Pologne, Portugal et Espagne. Il s’agit d’une étape importante pour la mise en œuvre de la nouvelle politique agricole commune (PAC) au 1er janvier 2023. La nouvelle PAC est conçue pour façonner la transition vers un secteur agricole européen durable, résilient et moderne. Dans le cadre de la politique réformée, les fonds seront répartis de manière plus équitable entre les petites et moyennes exploitations familiales, ainsi que les jeunes agriculteurs. En outre, les agriculteurs seront encouragés à adopter de nouvelles innovations, de l’agriculture de précision aux méthodes de production agroécologiques. En soutenant des actions concrètes dans ces domaines et dans d’autres, la nouvelle PAC peut constituer la pierre angulaire de la sécurité alimentaire et des communautés agricoles de l’Union européenne.

La nouvelle PAC intègre une méthode de travail plus efficiente et plus efficace. Les pays de l’UE mettront en œuvre leur plan stratégique relevant de la PAC national, combinant le financement de l’aide au revenu, du développement rural et des mesures de marché. Lors de la conception du plan stratégique relevant de la PAC, chaque État membre a choisi parmi un large éventail d’interventions au niveau de l’UE, en les adaptant et en les ciblant pour répondre à ses besoins spécifiques et à ses conditions locales. La Commission a évalué si chaque plan tend vers les dix objectifs clés de la PAC, qui répondent aux défis environnementaux, sociaux et économiques communs. Par conséquent, les plans seront conformes à la législation de l’UE et devraient contribuer à la réalisation des objectifs climatiques et environnementaux de l’Union, y compris en matière de bien-être animal, tels qu’ils sont définis dans la stratégie «De la ferme à la table» et la stratégie en faveur de la biodiversité de la Commission.

Janusz Wojciechowski, membre de la Commission chargé de l’agriculture, a déclaré ce qui suit: «Nous nous rapprochons désormais de la mise en œuvre d’une nouvelle PAC pour les cinq prochaines années. Cette étape intervient à un moment crucial, où l’importance d’apporter un soutien solide à notre secteur agricole ne fait plus aucun doute. Les agriculteurs sont confrontés à un contexte difficile, marqué par la forte augmentation des coûts de production due à l’agression russe contre l’Ukraine, ainsi que par la récente sécheresse estivale. L’agriculture est une entreprise à long terme et les agriculteurs européens doivent disposer d’un cadre juridique et financier clair pour l’avenir. La nouvelle PAC nous aidera à soutenir la stabilité des moyens de subsistance agricoles et la sécurité alimentaire à long terme en favorisant un secteur agricole intelligent, compétitif, résilient et diversifié. Je salue le travail considérable accompli par les États membres pour finaliser leur plan et soutenir leur secteur agricole. La Commission continuera à fournir des orientations pour tirer le meilleur parti de ce que la PAC a à offrir à nos agriculteurs, à nos communautés rurales et à nos citoyens dans leur ensemble.»

La PAC bénéficiera d’un financement de 270 milliards d’euros pour la période 2023-2027. Les sept plans approuvés aujourd’hui représentent un budget de plus de 120 milliards d’euros, dont plus de 34 milliards sont consacrés exclusivement aux objectifs environnementaux et climatiques et aux programmes écologiques. Ce montant peut être utilisé notamment pour promouvoir des pratiques bénéfiques pour les sols et améliorer la gestion de l’eau et la qualité des prairies. La PAC peut également promouvoir le boisement, la prévention des incendies, la restauration et l’adaptation des forêts. Les agriculteurs participant à des programmes écologiques peuvent être récompensés, entre autres, pour l’interdiction ou la limitation de l’utilisation des pesticides et la limitation de l’érosion des sols. Entre 86 % et 97 % de la superficie agricole nationale utilisée seront exploités dans de bonnes conditions agricoles et environnementales. Un financement substantiel soutiendra également le développement de la production biologique, la plupart des pays s’efforçant de doubler, voire de tripler leur surface agricole. Les zones soumises à des contraintes naturelles, par exemple en montagne ou sur la côte, continueront à bénéficier d’un financement spécifique pour maintenir une activité agricole.

Dans le contexte de l’agression russe contre l’Ukraine et de la hausse continue des produits de base, la Commission a invité les États membres à exploiter toutes les possibilités offertes par leurs plans stratégiques relevant de la PAC pour renforcer la résilience de leur secteur agricole afin de promouvoir la sécurité alimentaire. Il s’agit notamment de réduire la dépendance à l’égard des engrais de synthèse et d’accroître la production d’énergie renouvelable sans compromettre la production alimentaire, ainsi que de promouvoir des méthodes de production durables.

Le renouvellement des générations est l’un des principaux défis auxquels l’agriculture européenne sera confrontée dans les années à venir. Il est essentiel que le secteur agricole reste compétitif et que l’attractivité des zones rurales soit renforcée. Le soutien spécifique aux jeunes agriculteurs figure en bonne place dans chaque plan approuvé, avec plus de 3 milliards d’euros qui iront directement aux jeunes agriculteurs dans les sept pays. Les fonds de développement rural soutiendront des milliers d’emplois et d’entreprises locales dans les zones rurales, tout en améliorant l’accès aux services et aux infrastructures, tels que le haut débit. Conformément à la vision à long terme pour les zones rurales de l’UE, les besoins des citoyens ruraux seront également pris en compte par d’autres instruments de l’UE tels que la facilité pour la reprise et la résilience (FRR) ou les Fonds structurels et d’investissement européens (Fonds ESI).

Après avoir approuvé les 7 premiers plans stratégiques relevant de la PAC, la Commission européenne reste pleinement déterminée à approuver rapidement les 21 plans restants, en tenant compte de la qualité et de la rapidité des réactions à la suite des observations de la Commission.

Pour découvrir le résumé du Plan Stratégique National :

Pour découvrir le Plan Stratégique National :

Source : https://ec.europa.eu/commission/presscorner/detail/fr/ip_22_5183

lu 591 fois.
AGENDA
Oct
5
mer
Rural Networks Assembly @ Bruxelles
Oct 5 Jour entier
Oct
6
jeu
EU CAP Network Launch Event @ Bruxelles
Oct 6 Jour entier
Oct
26
mer
Séminaire LEADER-DLAL – Présidence Tchèque du Conseil de l’Union européenne @ Lednice
Oct 26 – Oct 27 Jour entier
Nov
14
lun
Congrès National des GAL @ Centre des Congrès Jean Monnier d'Angers
Nov 14 – Nov 15 Jour entier