Leader France

Liste des projets

Filtrer les projets

Région

Type de structure

Thème

Adhérent de LEADER France

« Mes produits des Yvelines » : un camion itinérant de produits locaux

10 Rue des Maraîchers, 78410 Aubergenville, France

Voir le projet

Epicerie Bio Vrac Local – CHEZ LUCETTE

7 Place du Monument aux Morts, 30700 Saint-Quentin-la-Poterie, France

Voir le projet

Développement et implantation durable dans l’économie locale de la brasserie artisanale La Mandra

Brasserie Artisanale des Hautes Corbieres La Mandra, Rue Saint-Joseph, Soulatge, France

Voir le projet

Acquisition d’un parc mobile de vélos destinés à la commercialisation de produits touristiques par une fédération de prestataires spécialisés

Les Estables, France

Voir le projet

L’autre Campagne – ferme hydroponique et aquaponique

2399 Route de Lannes, 40390 Saint-Martin-de-Seignanx, France

Voir le projet

Traiteur Locavore

Grains d’ici, 2 bis rue de la république Pouzols Minervois 11120 Pouzols-Minervois

Voir le projet

Création d’un food-truck pour la valorisation des produits alimentaires locaux

Vergezac, France

Voir le projet

Création d’une micro brasserie Bio : « Le petit Caboulot »

La Brasserie du Petit Caboulot 25 chemin des cigales, 34400 Entre-Vignes

Voir le projet

« Mes produits des Yvelines » : un camion itinérant de produits locaux
29 octobre 2020

Au volant de son camion itinérant, Adeline Jean-François sillonne la campagne yvelinoise pour proposer des produits locaux et sains aux habitants. Pour cela, elle s’est associée à une vingtaine d’exploitants agricoles du territoire (bio ou raisonné). Son activité a commencé par la livraison de produits dans les entreprises et à domicile. Face à son succès, elle a souhaité développer ses prestations en faisant des tournées dans des petits villages ruraux qui n’ont pas de commerces. Pour cela, elle a investi dans un camion magasin itinérant réfrigéré, permettant l’arrêt d’une durée pouvant varier entre 2h et 3h pour apporter aux personnes en situation d’isolement des produits de qualité et de première nécessité (épicerie, fruits et légumes, dépôt de pain, volailles, lait ...). Dans ce camion, tous les produits sont issus des productions locales. La marchandise est directement récupérée chez les producteurs et vendue au consommateur, en circuit court. Si les habitants souhaitent manger des produits locaux, ils sont dans l’obligation d’aller de ferme en ferme. Le camion facilite ainsi les déplacements en réunissant tout le nécessaire. De plus, consommer en circuit court et localement est une démarche adoptée par les clients. Ceux-ci sont sensibles au fait que les produits n’ont pas fait beaucoup de route pour venir dans leur assiette et ils ont une véritable garantie fraicheur. Ces personnes sont soucieuses de l’environnement qui les entoure. Par ailleurs, la plupart des produits sont biologiques, ce nouveau débouché incite donc à une production plus durable sur le territoire. Enfin, faire travailler les producteurs locaux permet de créer une économie locale et dynamique ; tout s’achète, se vend et se consomme au sein d’un même territoire. Public cible : - Habitants

Epicerie Bio Vrac Local – CHEZ LUCETTE
29 octobre 2020

Située au cœur du village de St Quentin la Poterie, l’épicerie propose des fruits et légumes de saison, provenant essentiellement de producteurs locaux, des produits "bio-cohérents" (respectueux de l’environnement et des hommes), en vrac pour diminuer les déchets. Cette épicerie de proximité est achalandée d’une part avec des produits qui mettent en avant les producteurs locaux de l’Uzège-Pont du Gard (légumes, fruits, œufs, pain, fromage, miel...) et afin de créer une partie épicerie fine avec des produits de consommation plus courante qui rendraient service à la population (pâtes, riz, légumineuse, café, thé...toujours Bio et en Vrac). Mais aussi des huiles, vinaigres ... et très récemment des produits ménagers en vrac. St Quentin village reconnu pour sa céramique, l’ensemble des contenant de présentation des produits en vrac sont réalisés par une artiste céramiste du village. De plus, il est proposé aux consommateurs une alternative à la grande distribution s’inspirant du mouvement mondial « Zéro Déchet »: en effet par le vrac, on diminue fortement les emballages et contenants. L’épicerie propose également une livraison écologique avec une charrette à main au sein du village pour les personnes à mobilité réduite. En ouvrant cette épicerie, nous souhaitons offrir la possibilité au plus grand nombre de pouvoir consommer autrement. Notre but est de rendre le « bio » et le «local» le plus accessible possible.

Développement et implantation durable dans l’économie locale de la brasserie artisanale La Mandra
29 octobre 2020

La brasserie produit actuellement 5 bières différentes à partir de matières premières bio et au maximum locales. Fin 2017, un bar a été créé en annexe du marché hebdomadaire de Soulatgé dédié aux producteurs locaux, et la brasserie a commencé l’organisation d’évènements et d’animations les vendredis soir. L'activité de la brasserie a augmenté avec vigueur depuis sa création jusqu'à atteindre aujourd'hui sa capacité maximale. Afin de pérenniser leur projet, la brasserie artisanale La Mandra va déménager dans un nouveau local et investir dans du matériel supplémentaire (3 cuves et 40 fûts supplémentaires), ce qui permettra de tripler la capacité de production de la brasserie et de créer deux emplois. L'objectif du projet est d'augmenter la quantité, la qualité et la diversité des produits pour répondre à la demande locale et touristique et participer au rayonnement du territoire en s'inscrivant dans une dynamique de codéveloppement avec les producteurs et acteurs de l'économie locale. La brasserie La Mandra a sollicité le programme LEADER pour un financement à ce projet d’investissement et a participé activement à des réunions ayant permis l’émergence d’un projet de coopération interGAL sur l’accompagnement des brasseries artisanales valorisant des ressources locales. Elle constitue un acteur clé de la structuration de cette filière sur le territoire du GAL de l’est-audois et au-delà, pour la construction d’un plan d’action régional.

L’autre Campagne – ferme hydroponique et aquaponique
20 octobre 2020

La culture conventionnelle et les exigences de nos circuits production-consommation finissent par avoir raison de l’agrodiversité. Aujourd’hui, la biodiversité de milliers de fruits et légumes se retrouve menacée d’extinction. C’est dans cette préoccupation que Lucille Bonnet s’est intéressée de près à la diversification des plantes cultivées et consommables et à leurs techniques de production. Le projet consiste en la création d’une ferme hydroponiques et aquaponiques sur la commune de Saint-Martin-de-Seignanx pour la production de plantes aromatiques rares, sauvages et des légumes feuilles. - L’aquaponie a pour but de créer un écosystème construit et en circuit fermé entre les poissons et les plantes. Les poissons, en faisant leurs déjections, vont indirectement créer de l’engrais pour les plantes par le biais d’une transformation en nitrates par des bactéries. Les plantes absorbent alors ces nitrates, et filtre l’eau qui revient alors propre et assainie aux poissons. Voilà le cercle vertueux de l’aquaponie. -L’hydroponie est une technique moderne qui repose sur un principe simple. Il s’agit de faire pousser des plantes en remplaçant la terre par de l’eau. A celle-ci, nous ajoutons des sels minéraux et de l’oxygène. Les racines des plantes baignent alors dans cette eau où elles peuvent facilement se nourrir des éléments nutritifs mis à leur portée. L’ensemble fonctionne en circuit fermé alimenté par une simple pompe. Cela permet de produire avec une grande efficacité et sur peu d’espace des fruits et légumes. Le projet comprend : -La production de légumes et plantes aromatiques -Les formations d’hydroponie et d’aquaponie -L’aménagement intérieur de systèmes productifs chez particuliers ou professionnels. -L’aménagement extérieur de bassin aquaponique à but paysager et alimentaire chez particuliers

Traiteur Locavore
19 octobre 2020

Grains d'Ici travaille principalement en circuit-court avec plus d'une soixantaine de producteurs et artisans (boulangers, maraichers, éleveurs, fromagers, brasseurs, vignerons, cueilleurs-transformeurs, oléiculteurs etc.). Derrière chacun de ses produits, il défend le travail et le soin apportés par ces derniers et la nécessité de maintenir une économie locale et durable, des valeurs sociales et solidaires. Afin d’étoffer son activité, ce commerce a sollicité le programme LEADER pour financer son développement à travers une activité traiteur qui tout en défendant les mêmes valeurs et la même éthique, utilise la rencontre avec ses clients pour sensibiliser le grand public. Modalités de mise en œuvre : Développer les outils de communication de l’entreprise par : - La création d'un site internet : une plateforme permettant notre référencement pour les usagers, expliquant notre démarche, l'ensemble de nos activités (le lieu, les animations, les prestations extérieures) mais mettant également en lumière notre territoire (lieux à découvrir sur notre commune et aux alentours) et les producteurs avec lesquels nous travaillons et leurs démarches (permettant également la rencontre avec eux). - la création de vidéos mettant en valeur les producteurs partenaires et notamment l’entreprenariat rural féminin Equiper l’entreprise de matériel aux normes - Conseils et mise aux normes de l’espace de travail - Fournitures (matériel de cuisine pour préparation, service, transport) - Véhicule réfrigéré (véhicule adapté au transport et le maintien au froid et le respect de la chaine du froid)

Création d’une micro brasserie Bio : « Le petit Caboulot »
21 septembre 2020

Le petit Caboulot propose une bière artisanale, locale et à base de produits issus de l’agriculture biologique, fabriquée dans le respect de l’environnement et destinée à alimenter le marché en circuit-court. Un partenariat local avec une association travaillant sur les plantes aromatiques est mis en place. Eric Thérond est par ailleurs apiculteur amateur. Ces deux éléments permettent d’élaborer des recettes originales. Les matières premières sont issues de producteurs locaux, d’Ardèche et des Cévennes. Le petit caboulot représente pour l'instant un emploi pérenne et un second à venir. La vente se fait surtout à la brasserie, mais également en magasins bio, dans les épiceries fines et bars de villages et lors des évènements sur le territoire. La microbrasserie propose des visites de l’atelier et des dégustations aux visiteurs attirés initialement par le pôle Viavino situé à quelques centaines de mètres. La commune investit pour améliorer l'attractivité de son bourg-centre. La brasserie s'est implantée au cœur du village dans sa zone commerçante en cours de réaménagement. Elle s'installe en bordure de chemins de randonnée dans l'ancien foyer rural entièrement rénové. De gros travaux ont été nécessaires pour isoler le bâtiment et pour créer une plateforme permettant de travailler en gravitation. Une zone de logistique a été aménagée, puis un espace de dégustation et de vente directe de produits locaux.