LEADER France

Conférence développement rural de Cork

Le 27 janvier 2017

La conférence organisée à Cork par la Commission européenne a posé des jalons pour l’avenir de la politique de développement rural en Europe.

Exactement 20 ans après la conférence européenne de Cork sur le développement rural, qui s’est conclue par la signature de la Déclaration de Cork sur le développement rural, cette conférence avait pour objectif de réunir environ 250 parties concernées, afin de discuter des défis actuels et futurs auxquels sont confrontées l’agriculture et les zones rurales, ainsi que de faire émerger de potentielles solutions politiques.

En 1996, la première conférence de Cork, en Irlande, avait fait du développement rural le deuxième pilier de la Politique agricole commune (PAC). 20 ans après, à l’invitation de la Commission européenne, laconférence de Cork 2.0, qui s’est tenue les 5 et 6 septembre 2016, s’est achevée sur une déclaration en 10 points, intitulée « A better life in rural areas » (mieux vivre en zone rurale), conçue comme une contribution aux réflexions en cours sur la programmation européenne post-2020 et sur l’avenir de la PAC. La déclaration a été adoptée par Phil Hogan, commissaire européen à l’agriculture et au développement rural.

Déroulé des travaux

Environ 350 personnes ont participé aux deux jours de travaux, entre sessions plénières et ateliers. Les ateliers ont abordé les thématiques de l’emploi, la croissance et l’investissement dans la chaîne agroalimentaire, l’environnement, le climat et l’eau, mais aussi l’innovation en agriculture et la vitalité rurale. Les plénières, quant à elles, ont vu notamment intervenir des chercheurs, la banque européenne d’investissement et un conseiller au développement rural du gouvernement américain.

 

Une déclaration en 10 points

Déclaration de Cork

Les discussions ont abouti à la déclaration de Cork 2.0, dont la rédaction a été coordonnée par l’OCDE et le cabinet du commissaire Phil Hogan. Ses 10 orientations sont les suivantes :

1. Promouvoir la prospérité rurale

2. Renforcer les chaînes de valeur rurales

3. Investir dans la viabilité et la vitalité rurale

4. Préserver l’environnement rural

5. Gérer les ressources naturelles

6. Encourager les actions en faveur du climat

7. Stimuler la connaissance et l’innovation

8. Améliorer la gouvernance des zones rurales

9. Faire progresser et simplifier la mise en œuvre des politiques publiques

10. Améliorer la performance et la responsabilisation des acteurs.

A retenir en particulier les discours de Franz Fischler (ancien commissaire) et de Phil Hogan qui se réfèrent à l’importance de l’approche ascendante et soulignent que la PAC n’est pas seulement pour les agriculteurs, mais c’est aussi la politiques pour tous les acteurs des territoires ruraux. (Discours de Cork)

 

Plus d’informations :

http://enrd.ec.europa.eu/sites/enrd/files/publi-enrd-magazine05-2016-fr.pdf

lu 733 fois.